Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 09:00

Bonjour

 

Il y a tant de choses qui remplissent notre esprit toute la journée,  - vacarmes  intérieur et extérieur –, tant de questions sans réponses, croit-on. 

 

Et si nous écoutions plus attentivement… ?

 

 Murmures

 

L'homme murmura "Mon Dieu, parle- moi'.

Et une alouette se mit à chanter.

Mais l'homme ne l'entendit pas.
 

Alors, l'homme cria " Mon Dieu, parle-moi'

Et le tonnerre gronda dans le ciel

Mais l'homme n'y fit pas attention.
 

L'homme regarda autour de lui et dit

"Mon Dieu, permets-moi de te voir"

Et une étoile se mit à briller

Mais l'homme ne la remarqua pas.

 

 

 Et l'homme hurla

"Mon Dieu, fais un miracle!"

Et un enfant vint au monde mais l'homme ne le sut pas.
 

Alors, désespéré, l'homme cria

"Touche-moi Mon Dieu, et fais-moi sentir ta présence"

Sur ce, Dieu descendit et toucha l'homme
 

Mais l'homme repoussa le papillon d'un revers de la main 


 Et s'éloigna inconsciemment…

 

 

 

      

Bonne journée et Bon tapping

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 16:32

 

 

Histoire de clous

 

 

Il était une fois un garçon avec un sale caractère.

Son père lui donna un sachet de clous et lui dit d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience  et se disputerait avec quelqu'un. 

Le premier jour il en planta 37 dans la barrière.  Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler, et le nombre de clous plantés dans la barrière diminua jour après jour : il avait découvert que c'était plus facile de se contrôler que de planter des clous. 

Finalement arriva un jour où le garçon ne planta aucun clou dans la barrière. 

Alors il alla voir son père et lui dit que pour ce jour il n'avait planté aucun clou. Son père lui dit alors d'enlever un clou de la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.

Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu'il avait enlevé tous les clous de la barrière. Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit :

"Mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais plus comme avant. 
Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là. 

Tu peux planter un couteau dans un homme et après lui retirer, mais il restera toujours une blessure. Peu importe combien de fois tu t'excuseras, la blessure restera." 


 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 10:33

 

 

Les enfants vivent ce qu'ils apprennent

 

 

Si une enfant vit dans la critique,

 elle apprend à condamner. 

 


Si un enfant vit dans l’hostilité,

il apprend à être agressif. 

 


Si une enfant vit dans les moqueries,

elle apprend à être timide. 

 


Si un enfant vit dans la honte,

il apprend à se sentir coupable. 

 


Si une enfant vit dans la tolérance, 

elle apprend à être patiente. 

 


Si un enfant vit dans les encouragements,

il apprend à  avoir confiance en lui. 

 


Si une enfant vit entourée d’éloges ,

elle apprend à se faire valoir. 

 


Si un enfant vit dans la probité,

il apprend à être juste. 

 


Si une enfant vit dans la sécurité,

elle apprend à faire confiance. 

 


Si un enfant vit dans l'approbation,

il apprend à s'aimer. 

 


Si un(e) enfant vit dans l'acceptation et l’amitié,

il ou elle apprend à trouver l'amour dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 11:02

Une petite histoire à méditer    Sourire

 

 

Histoire de clous

 

Afficher l'image d'origineIl était une fois un garçon qui avait un sale caractère. Un jour, son père lui donna un sachet de clous en lui disant d'en planter un dans la barrière du jardin chaque fois qu'il perdrait patience et se disputerait avec quelqu'un. 

Le premier jour, le garçon planta 37 clous dans la barrière. Les semaines suivantes, il apprit à se contrôler  et en planta de moins en moins . Il découvrit qu'il était plus facile de se contrôler que de planter des clous. 


Un beau jour, il ne planta plus aucun clou dans la barrière. Il alla voir son père pour le lui dire. Son père lui demanda alors de retirer un clou de la barrière pour chaque jour où il n'aurait pas perdu patience.

Les jours passèrent et finalement le garçon put dire à son père qu'il avait retiré tous les clous de la barrière. Le père conduisit son fils devant la barrière et lui dit :

"Mon fils, tu t'es bien comporté mais regarde tous les trous qu'il y a dans la barrière. Elle ne sera jamais plus comme avant. Quand tu te disputes avec quelqu'un et que tu lui dis quelque chose de méchant, tu lui laisses une blessure comme celle-là. Tu peux planter un couteau dans un homme et le lui retirer après , mais il restera toujours une blessure. Peu importe le nombre de fois que tu t'excuseras, la blessure restera."

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 17:40

Une jolie petite histoire pour le week-end

 

 

Deux amis voyageaient dans le désert.

 A un moment, ils se disputèrent et l'un d'eux gifla l'autre.

Ce dernier se sentit blessé et sans rien dire il écrivit sur le sable:

"Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a giflé."

Ils continuèrent leur route et arrivèrent à une oasis.

Là, ils décidèrent de se baigner.

Celui qui avait été giflé faillit se noyer et son ami le sauva.

 

 

 

Desert 

 

 

Lorsqu'il revint à lui, le rescapé écrivit sur le rocher:

"Aujourd'hui, mon meilleur ami m'a sauvé la vie."

Son ami lui demanda alors :

"Lorsque je t'ai giflé, tu as écrit sur le sable et maintenant, tu écris sur le rocher. Pourquoi?"

L'autre répondit :

" Lorsque quelqu'un nous fait du mal, nous devons l'écrire sur le sable d'où le vent du pardon pourra l'effacer.

Mais quand quelqu'un nous fait du bien, nous devons le graver dans la pierre d'où aucun vent ne pourra jamais l'effacer."

 

(Traduction: Maggieefttoulouse.)

 

 

Bon week end à tous

 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 11:50

 

Petite histoire pour nous rappeler que nous voyons ce que nous sommes /sommes ce que nous voyons, créateurs de notre propre réalité...Bonne lecture et bonne journée

 

    

Comment sont les gens?

 

 

ll  était une fois un vieil homme assis à l'entrée d'un village. Un jeune homme s'approcha de lui et lui demanda :

 

- Je ne suis jamais venu dans ce village. Comment sont les gens qui vivent ici ?

 

Le vieil homme lui répondit par une question :

 

- Comment étaient les gens dans le village d’où tu viens ?

 
- Égoïstes et méchants. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'en suis parti.

 
- Tu trouveras le même genre de personnes ici, lui répondit le vieil homme.

 

Un peu plus tard, un autre jeune homme s'approcha du vieil homme et posa la même question :

 

- Je viens d'arriver dans la région, comment sont les gens dans ce village?

 

Le vieil homme lui répondit:

 

- Dis-moi comment étaient les gens dans le village d’où tu viens ?

 
- Ils étaient bons, bienveillants, accueillants et honnêtes, J'y avais beaucoup d'amis et j'ai eu beaucoup de mal à les quitter.

 
- Tu trouveras les mêmes ici, lui répondit le vieil homme.

 

 

Un marchand qui faisait boire ses bêtes, avait entendu les deux conversations. Dès que le second jeune homme s'éloigna, il s'adressa au vieillard sur un ton de reproche :

- Comment peux-tu donner deux réponses différentes à la même question posée par deux personnes différentes?

 

- Chacun porte son univers dans son cœur, dit le vieillard.  D'où qu'il vienne celui qui n'a rien trouvé de bon par le passé ne trouvera rien ici non plus. Par contre celui qui avait des amis dans l'autre ville trouvera ici des amis loyaux et fidèles. Car vois-tu nous trouvons dans les gens ce que nous trouvons en nous-mêmes. 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 23:00

 

 

Une jolie petite histoire pour nous rappeler que

chacun de nous a sa place en ce monde

et que nous sommes tous aimés et désirés par  notre jardinier  

 

 

 

 

Le roi et le jardin

 

 


Il était une fois un roi qui avait planté près de son château toutes sortes d'arbres et de plantes et son jardin était d'une grande beauté. Chaque jour, il s'y promenait  ; c'était pour lui une joie et une détente.


Un jour, il dût partir en voyage. A son retour, il s'empressa d'aller marcher dans son  jardin. Il fût surpris en constatant que les plantes et les arbres étaient en train de se dessécher.


Il s'adressa au pin, autrefois majestueux et plein de vie, et lui demanda ce qui s'était passé. Le pin lui répondit : "J'ai regardé le pommier et je me suis dit que jamais je ne produirai les bons fruits qu'il porte. Je me suis découragé et j'ai commencé à sécher."


Le roi alla trouver le pommier : lui aussi se desséchait... Il l'interrogea et le pommier lui répondit: "En regardant la rose et en sentant son parfum, je me suis dit que jamais je ne serai aussi beau et agréable et je me suis mis à sécher."


Comme la rose elle-même était en train de dépérir, il alla lui parler et elle lui dit : "Comme c'est dommage que je n'ai pas l'âge de l'érable qui est là-bas et que mes feuilles ne se colorent pas à l'automne. Dans ces conditions, à quoi bon vivre et faire des fleurs? Je me suis donc mise à dessécher."


Poursuivant son exploration, le roi aperçut une magnifique petite fleur. Elle était toute épanouie. Il lui demanda comment il se faisait qu'elle soit si vivante.

 

Elle lui répondit : "J'ai failli me dessécher, car au début je me désolais. Jamais je n'aurai la majesté du pin, qui garde sa verdure toute l'année; ni le raffinement et le parfum de la rose.

 

Et j'ai commencé à mourir mais j'ai réfléchi et je me suis dit :

"Si le roi, qui est riche, puissant et sage, et qui a organisé ce jardin, avait voulu quelque chose d'autre à ma place, il l'aurait planté.

 

Si donc, il m'a plantée, c'est qu'il me voulait, moi, telle que je suis."

 

Et à partir de ce moment, j'ai décidé d'être la plus belle possible!"


 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 00:00

 

Voici un poème que l'on m'a envoyé.

Je le trouve joli , alors je le partage avec vous  :)

 

Vieillir en beauté

 

 

 

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son cœur

Sans remords, sans regret, sans regarder l'heure
Aller de l'avant, arrêter d'avoir peur
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

 

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec son corps

Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
 L'âge n'a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c'est aider ceux qui se sentent perdus dans la brousse

Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu'il y a toujours quelqu'un à la rescousse.

Vieillir en beauté, c'est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d'antan.
 Etre fier d'avoir les cheveux blancs
 Car, pour être heureux, on a encore le temps.

 Vieillir en beauté, c'est vieillir avec amour
Savoir donner sans rien attendre en retour
Car, où que l'on soit, à l'aube du jour
Il y a quelqu'un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c'est vieillir avec espoir;

 

Se coucher heureux le soir.
 Et lorsque viendra le point de non-recevoir
 Se dire qu'au fond, ce n'est qu'un au revoir.

 

:)


Partager cet article
Repost0
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 23:00

 

 

Voici une joli petit poème, d’après une contine anglaise du 19e siècle,

 que je vous offre avec toute mon amitié.

N’hésitez pas à le partager.

Ces conseils sont toujours d'actualité

 

Les six meilleurs docteurs

Que l’on trouve partout avec bonheur

Sont le soleil, l’eau, le repos et l’air

L’exercice physique et de saines habitudes alimentaires

bananes.jpg

Ces six -là vous soigneront avec joie

Si seulement en eux vous avez foi

Votre esprit ils apaiseront

Votre corps ils renforceront

Et pas un sou ils ne vous prendront.

(Traduction: M.S.)

 

 

Bon tapping à tous

 

Partager cet article
Repost0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:00

(archives EFT31)

 

Voici un texte que j'avais reçu en juillet 2011. Je l'avais  trouvé sympa, et j'avais voulu  le partager à mon tour. Je vous l'offre à nouveau aujourd'hui
 N'hésitez pas à le partager avec d'autres.

 

Bonne Journée  et Bon Tapping à tous!

 

 

 
      Leçon de Vie  

  Un jour, l'âne d'un fermier  est tombé dans un puits. 
  L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures,  et le fermier se  demandait quoi faire. 
Finalement,  il a  décidé que l'animal était vieux et le puits  devait  disparaître. De toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.
 Il a invité tous  ses voisins à venir  l'aider. 
 Ils ont tous saisi  une pelle et ont commencé à  enterrer l'âne dans le  puits.

Au début, l'âne a réalisé ce qui se  produisait et se mit à crier terriblement.  
Puis  à la stupéfaction de chacun, il s'est  tu.
 Quelques pelletées plus tard, le  fermier a finalement regardé dans le fond du  puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
 Avec  chaque pelletée de terre qui tombait sur lui, l'âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et  montait dessus.
 Pendant que les voisins du  fermier continuaient à  pelleter sur l'animal, il se  secouait et montait dessus.
 Bientôt, chacun a  été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se  mit à trotter!' 

 
  La vie va  essayer de t'engloutir de toutes sortes  d'ordures. 
 Le truc pour se sortir du trou est de  se secouer pour avancer..
 
Chacun  de tes ennuis est une pierre qui permet de  progresser. 
Nous pouvons sortir des puits les plus  profonds en n'arrêtant jamais. 

Il ne faut jamais  abandonner!
Secoue-toi  et fonce!
Rappelle-toi, les cinq règles simples  ! À ne jamais oublier, surtout dans les moments  les plus sombres.


Pour être heureux /  heureuse :


       -1. Libère ton cœur de la haine. 


       -2. Libère ton esprit  des inquiétudes. 


       -3. Vis simplement.. 


       -4.Donne  plus. 


       -5. Attends moins.
  

Merci Gaby d'avoir partagé cette belle Leçon de Vie et d'être là...

Partager cet article
Repost0